Le requin une espèce en danger

En ce moment, beaucoup de requins sont menacés. Ainsi en chine ils ne les chassent  que pour leurs ailerons. Le kilo d’ailerons de requin, est estimé entre 300 et 500 euro.

Les hommes massacrent à peu prés 100 millions de requins par an, soit 3 par seconde. Sur ce total, 2,5 millions de requins sont tués pour le sport.

Et la situation s’aggrave. Les dernières statistiques publiés par la FAO (Organisation pour l’alimentation et l’agriculture) montrent que le volume de pêche aux requins augmente : de 693 001 t de prise en 1990, à 828 364 t en 2000 (augmentation de 20%). Des chiffres qui seraient sous-évalués selon Bernard Seret, grand spécialiste du requin et chercheur à l’IRD (Institut de recherche pour le développement). En effet, ni les pêches traditionnelles ou artisanales ni les tonnes de carcasses rejetées à la mer par le finning (pêche dont le but est couper l’aileron et de rejeter ensuite le requin) ne seraient prises en compte. On peut estimer la population péchée à 1,5 millions de tonnes.

Cette surexploitation menace la survie du requin. En effet, le renouvellement de sa population est très lent : sa maturité sexuelle est tardive (presque dix ans pour certaines espèces); sa gestation longue (jusqu’à 22 mois ).

Le requin, même s’il a mauvaise réputation, doit être protégé :

– d’abord cette réputation est largement exagérée : très peu d’espèces sont agressives et menacent les humains ;

– ensuite parce qu’ il participe à la chaine alimentaire et sont rôle est essentiel dans le nettoyage des océans ; et si une espèce  disparaît c’est tout un cycle de la vie qui disparaît.

Les requins

Stop au massacre, Stop à une pêche cruelle !!

Alfred